En Iran, avec le million de réfugiés afghans

Nafiseh, réfugiée afghane, veuve de 28 ans et mère de huit enfants, est l’une des femmes afghanes qui bénéficient d’un projet financé par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) conçu pour enseigner aux réfugiés situés dans les villes iraniennes des compétences qui leur permettront de gagner leur vie.

Alors qu’elle est en train de découper le patron d’une robe, elle fait part de son optimisme sur son propre avenir. « Maintenant je me sens confiante. Je sens que je peux y arriver, quel que soit l’endroit où je vis », affirme-t-elle. « Je sais coudre, je peux nourrir mes enfants et même envoyer mes deux filles aînées, de 10 et 12 ans, à l’école alors qu’elles n’ont jamais étudié auparavant ».

« Suite à une baisse sensible du nombre d’Afghans rentrant chez eux à partir de l’Iran, le HCR se concentre désormais sur la recherche de solutions aux problèmes de réfugiés ici en République islamique d’Iran, principalement en les formant à des compétences pour les rendre autosuffisants », déclare le représentant du HCR à Téhéran Carlos Zaccagnini.

Selon les statistiques du gouvernement, il y a 935.512 réfugiés afghans enregistrés ainsi que 43 916 réfugiés irakiens enregistrés en Iran.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.