Soudan Darfour : les ONG de nouveau autorisées

Les organisations non gouvernementales (ONG) expulsées au mois de mars dernier du Soudan seront autorisées à revenir dans le pays, notamment en opérant sous différents logos et différents noms, selon le responsable humanitaire des Nations Unies, John Holmes.

« Les représentants du gouvernement soudanais ont clairement fait savoir […] que l’aide des agences internationales et des ONG était bienvenue et précieuse, et ils ont dit publiquement et en privé que les ONG restantes comme de nouvelles ONG avec de nouveau noms et de nouveaux logos étaient bienvenues », a expliqué jeudi M. Holmes, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence de l’ONU, lors d’un exposé au Conseil de sécurité.

« Quatre des ONG expulsées ont profité de cette nouvelle flexibilité et ont commencé le processus d’enregistrement à Khartoum », a-t-il ajouté.

John Holmes a indiqué que le niveau d’hostilité des commentaires dans les médias avait aussi baissé.

L’assistance internationale profite à 4,7 millions de personnes au Darfour, dont 2,7 millions de déplacés.
Selon le Coordonnateur humanitaire, si le gouvernement soudanais a insisté sur la « soudanisation » de l’assistance, cela ne signifiera pas la disparition de l’assistance internationale.

Le gouvernement soudanais avait procédé à l’expulsion des ONG internationales à la suite d’un mandat d’arrêt par la Cour pénale internationale contre le président Omar Al-Bachir, recherché pour crimes contre l’humanité commis contre les populations civiles du Darfour.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.