La Crise économique se transforme en crise humanitaire

Une étude menée en Arménie, au Bangladesh, au Ghana, au Nicaragua et en Zambie montre que la crise économique mondiale touche durement les familles dont les membres vivent avec 2 dollars par jour et qu’elles commencent à souffrir de la faim, indique jeudi le Programme alimentaire mondial (PAM).

« Dans chacun de ces cinq pays, les projections sont alarmantes pour ce qui est de dizaines d’autres pays du monde en développement. Elles montrent que pour ceux qui vivent avec 2 dollars par jour la faim va s’accélérant et le pire est à venir », a déclaré Josette Sheeran, directrice exécutive du PAM.

La majorité des ménages réduisent le nombre de repas par jour ou servent des repas plus économiques mais moins nutritifs. Certaines familles dépensent moins pour la santé ou retirent leurs enfants de l’école.

Les cinq pays choisis pour l’étude ont été sélectionnés sur une liste de 126 pays à suivre.

Les prix de la nourriture et des carburants restent trop élevés et la crise a fait que de nombreux expatriés ne peuvent plus envoyer assez d’argent au pays pour nourrir leur famille.

« Il existe un risque sérieux d’aggravation de la faim chronique et de recul en ce qui concerne les progrès durement acquis ces dernières années », a dit Josette Sheeran.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.