Crise Economique : un risque accru pour les enfants

La crise financière mondiale pourrait contraindre un nombre accru d’enfants, en particulier des filles, à travailler, selon un nouveau rapport publié mercredi par le Bureau international du Travail (BIT) à l’occasion de la Journée mondiale contre le travail des enfants le 12 juin.

Le rapport du BIT, intitulé « Donnons une chance aux filles: lutter contre le travail des enfants, une clé pour l’avenir », relève que, si les statistiques mondiales récentes montrent un recul du nombre d’enfants victimes du travail des enfants, la crise financière menace d’éroder ce progrès.

Le danger de voir les filles contraintes au travail des enfants est lié au fait que, dans de nombreux pays, les familles donnent la préférence aux garçons quand elles prennent des décisions en matière d’éducation de leurs enfants. Avec la hausse de la pauvreté consécutive à la crise les familles nombreuses les plus démunies peuvent être poussées à choisir quels enfants resteront scolarisés. Dans les cultures où l’on accorde plus de valeur à l’éducation des garçons, les filles risquent d’être retirées de l’école et donc plus susceptibles d’entrer précocement dans la vie active.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.