Crash du Vol AF 447 : Le sous marin Emeraude recherche les boîtes noires

Mercredi 10 juin 2009, le dispositif militaire français déployé en Atlantique devait rester mobilisé pour tenter de localiser et récupérer les corps des victimes et les débris de l’appareil A330 du vol AF 447, disparu le 1er juin 2009 a signalé le service presse des Armées.

Environ 400 militaires français sont engagés dans les opérations coordonnées par les forces armées brésiliennes.

Toujours selon le ministère de la Défense française, les opérations en cours consistent en priorité à récupérer les corps des victimes. Les moyens aériens localisent les corps et les débris de l’appareil en surface. Les bâtiments sont chargés de leur récupération avec l’intervention de plongeurs et d’embarcations légères.

Lundi 8 et mardi 9 juin, 24 dépouilles ont ainsi été récupérées par l’équipage du Ventôse
et remises aux bâtiments brésiliens chargés de leur transfert vers l’île brésilienne
de Fernando do Noronha. Le Ventôse a également repêché une centaine de débris de l’A330.

Par ailleurs, le sous-marin nucléaire d’attaque Emeraude a commencé ce matin ses patrouilles pour tenter de localiser les signaux des boîtes noires.

Le dispositif français compte actuellement 2 avions de patrouille maritime Atlantique 2
et un avion de surveillance maritime Falcon 50, qui opèrent depuis Natal au Brésil et Dakar au Sénégal, ainsi que la frégate Ventôse et son hélicoptère, et le sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) Emeraude. Le bâtiment de projection et de commandement (BPC) Mistral est attendu sur zone dans la journée.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.