Au Niger la tension monte après la dissolution du Parlement

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, est préoccupé par la tension politique exacerbée au Niger après la décision du Président de dissoudre le Parlement et appelle toutes les parties à résoudre pacifiquement leurs différends.

« Ces développements interviennent à un moment où le Niger a fait des progrès significatifs pour résoudre le conflit touareg et pour consolider le progrès démocratique et économique », a souligné la porte-parole de M. Ban dans une déclaration.

M. Ban « appelle toutes les parties à agir dans le plein respect de la Constitution du pays et à éviter toute action qui saperait les gains démocratiques du Niger, ainsi que la stabilité politique du pays ». Il salue « les récentes initiatives lancées par les dirigeants régionaux et appelle les parties prenantes du Niger à coopérer pleinement à ces initiatives pour résoudre les problèmes actuels pacifiquement. »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.