Sierra Leone, des violences dues à la situation économique et sociale

Le représentant exécutif du Secrétaire général pour la Sierra Leone, Michael von der Schulenburg, a insisté lundi devant le Conseil de sécurité sur l’importance du communiqué commun du 2 avril 2009 signé par les politiciens sierra-léonais et qui a permis de mettre un terme à l’éruption de violence survenue en mars.

Selon lui, cette éruption de violence reste la plus sévère depuis la fin de la guerre civile en 2002. Les différends qui l’ont causée étaient alimentés par une insatisfaction générale liée au fait que la paix et la démocratie ne répondent pas encore aux attentes des Sierra-Léonais, notamment en termes d’emploi, a estimé M. von der Schulenburg.

Le communiqué commun a permis de mettre un terme à la violence en reconnaissant la responsabilité conjointe des partis qui sont au gouvernement et de ceux restés dans l’opposition, ainsi que la nécessité de créer des commissions nationales indépendantes crédibles pour la tenue des élections et l’inscription des médias.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.