L’Asie veut améliorer ses transports ferroviaires

Un accord soutenu par l’ONU entre 28 pays d’Asie et d’Europe pour la coordination des réseaux ferroviaires entre en vigueur ce jeudi, annonce la Commission économique et sociale des Nations Unies pour l’Asie et le Pacifique (ESCAP).

L’Accord intergouvernemental sur le réseau ferroviaire trans asiatique entre en vigueur le 11 juin, 90 jours après sa ratification par la Chine aux côtés de sept autres pays, le Cambodge, l’Inde, la Mongolie, la République de Corée, la Russie, le Tadjikistan et la Thaïlande.

Le réseau comprend 114.000 kilomètres de voies ferrées d’importance internationale et vise à offrir des services efficaces pour le transport de biens et de passagers entre l’Asie et l’Europe.

Il offrira aussi un accès amélioré vers les principaux ports pour les pays sans littoral.

La mise en place de stations centrales servant de relais similaires à des ports dans les régions côtières devrait permettre le développement et la croissance aux régions environnantes.

Ce nouveau traité a été négocié sous les auspices de l’ESCAP également, dans la lignée de l’Accord intergouvernemental sur le réseau autoroutier asiatique.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.