L’énergie renouvelable nouvel eldorado des investisseurs

Plus de la moitié des 250 milliards de dollars investis en 2008 dans de nouveaux moyens produisant de l’énergie l’ont été dans des sources d’énergie propre, selon un rapport du Programme des Nations Unies pour l’environnement présenté mercredi.

la Chine et le Brésil bons élèves

Le rapport intitulé « Tendances mondiales de l’investissement en énergie durable 2009 » indique que sur les 155 milliards de dollars investis dans l’énergie propre, plus des deux tiers l’ont été dans des projets d’énergie renouvelable (géothermie, énergie éolienne, solaire et biocarburants) et 13,5 milliards de dollars pour des compagnies développant de nouvelles technologies.

L’étude, réalisée par la société New Energy Finance, souligne que l’investissement l’an dernier en énergie propre a été multiplié par quatre par rapport à 2004 et a dépassé le record de 2007 de 5%, même si cet investissement a baissé de 17% au second semestre de 2008 par rapport au premier, une tendance qui se poursuit en 2009.

« Sans aucun doute, la crise économique a eu un impact sur les investissements en énergie propre », a déclaré le directeur exécutif du PNUE, Achim Steiner.

Alors que l’investissement en énergie faible en carbone a baissé de 2% aux Etats-Unis et que sa croissance a ralenti en Europe, les bonnes nouvelles en 2008 sont venues principalement des pays en développement a ajouté M. Steiner.

“La Chine est devenue le deuxième marché le plus important au monde pour l’énergie éolienne en termes de capacités et le plus gros fabriquant de panneaux solaires et une augmentation de la géothermie est en cours dans des pays comme l’Australie, le Japon et le Kenya », a-t-il dit.

D’autres pays en développement, tels que le Brésil, le Chili, le Pérou et les Philippines, adoptent « des politiques et des lois encourageant l’énergie propre », a-t-il souligné.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.