Sri Lanka, l’ONU veut préparer le retour des 300 000 réfugiés

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) et ses partenaires travaillent pour faire en sorte que les centaines de milliers de personnes déplacées par le conflit au Sri Lanka entre les troupes gouvernementales et les rebelles tamouls soient en mesure de retourner chez elles dès que possible.

Déminage et retrait des engins non explosés

Le mois dernier, le gouvernement sri lankais a proclamé sa victoire contre les Tigres de libération de l’Eelam tamouls (LTTE), mettant fin à plus de deux décennies d’affrontements.

Quelque 300.000 personnes déplacées internes sont accueillies dans 40 sites d’hébergement d’urgence dans les districts de Vavuniya, de Jaffna et de Trincomalee, a précisé le porte-parole du HCR, Ron Redmond, lors d’un point de presse mardi à Genève.

Le HCR collabore par ailleurs avec le gouvernement pour assurer que les personnes déplacées dans les camps gardent leur liberté de mouvement. « Le gouvernement a fait des avancées significatives à ce sujet, en permettant à des personnes ayant des besoins spécifiques, y compris des personnes âgées et des femmes enceintes, de rejoindre des institutions spécialisées ainsi qu’en procédant à la réunification de familles séparées durant les combats », a dit M. Redmond.

« Nous encourageons le gouvernement à achever les procédures de sélection dès que possible et à séparer les ex-combattants, afin que les populations civiles puissent bénéficier d’une liberté de mouvement à l’intérieur et à l’;extérieur des camps », a-t-il ajouté.

L’objectif ultime du HCR est de soutenir les efforts du gouvernement pour un retour à une vie normale des populations en assurant qu’elles puissent rentrer dès que les conditions seront remplies. Ces efforts comprennent la réponse aux problèmes de sécurité, au déminage et au retrait des engins non explosés, aux évaluations des villages et aux reconstructions de maison endommagées, au développement d’infrastructures et de moyens de subsistance et au retour de l’administration civile dans les districts et les provinces affectés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.