L’Université du Mirail débloquée par les CRS

Les “irréductibles” de l’Université du Mirail ont été priés manu militari de quitter le campus dans la nuit de mardi à mercredi. Selon une dépêche AFP diffusée ce matin, et des témoignages concordants, l’intervention se serait déroulée dans le calme.

Première session à partir du 31 aôut

La poignée d’étudiants bloqueurs n’aurait pas protésté lors de cette intervention des CRS et des gendarmes mobiles.

Les forces de l’ordre continueraient à sécuriser les abords du campus mercredi matin.

Dernières faculté bloquée de France, l’Université du Mirail était en grève depuis de nombreuses semaines. Son président, le sociologue Daniel Filâtre avait décidé de repousser les sessions d’examens au mois de septembre. Approuvé par le Conseil d’Administration de l’Université, ce plan prévoit  une premier session se tiendra du 31 août au 16 septembre et une deuxième session réaménagée début octobre.

En outre des modalités précises ont été décidées  pour la miseà disposition des cours, le soutien pédagogique et le renouvellement des bourses pour les étudiants. Les détails sont à lire ici. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.