Crise du lait : un effet de l’ultralibéralisme estiment les Verts

Les éleveurs laitiers vivent une crise sans précédent depuis les grèves du lait des années 70 : le prix du lait est passé brutalement d’environ 300 à 200 euros la tonne entre mars et avril dernier. Soit une diminution de 30%.

Les Verts veulent d’abord manifester leur solidarité aux éleveurs victimes d’une situation dont ils ne sont pas responsables.

Pour les écologistes, “les responsables de ce fiasco sont connus : l’industrie laitière de plus en plus concentrée, le gouvernement français et la Commission Européenne, qui mettent en oeuvre un libéralisme aveugle et doctrinaire sous la pression de l’Organisation Mondiale du Commerce”.

Pour le parti écologiste, “les réponses à la situation sont simples et de bon sens : revenir à un système qui a fait ses preuves, en corrigeant ses défauts, c’est-à-dire en incitant les élevages laitiers à nourrir les animaux des produits de la ferme et d’abord de l’herbe, en limitant des rendements et la concentration, en incitant à la diversification des productions et aux circuits courts de transformation, à commencer par les produits laitiers fermiers et biologiques, pour des produits laitiers de qualité et une consommation raisonnable.”

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.