Stade Toulousain-Clermont, les 3 raisons d’une défaite

Énorme  et double déception. Non seulement le Stade Toulousain n’ira pas en finale pour défendre son titre mais l’immense Fabien Pelous a terminé sa carrière sur une défaite. Le Stade Toulousain s’est finalement fait battre par Clermont en demi finale du Top 14.

Les toulousains avaient remporté 2 des trois dernières confrontations face aux auvergnats. Avec un effectif de rêve et un banc de remplaçant composé uniquement d’internationaux, le Stade Toulousain, deuxième de la saison régulière rentrait sur le terrain du Stade Chaban Delmas de Bordeaux en favori.

Les joueurs de Guy Novès, malgré un essai litigieux -le fait de pousser le défenseur toulousain avant d’applatir constitue, sans nul doute une faute- les toulousains ont déjoué. Ou les clermontois ont fait déjouer les toulousains.

Score final :  19 à 9 et une victoire méritée pour les co équipiers de Rougerie.

Les causes de la défaite toulousaine en 3 points :

Les fautes de mains des toulousains : une seule véritable attaque à mettre à l’actif des toulousains. Fébriles, physiquement dominés, sous pressions, incapables de créativité les rouge et noir ont commis un trop grand nombre de fautes individuelles. Passes dans les chaussettes, plaquages ratés -et notamment sur le seul essai du match- coups de pieds approximatifs, incapacité à faire évoluer leur jeu en fonction de l’adversaire, Toulouse a fait le jeu mais Toulouse a sous joué et Toulouse a perdu.

Les  phases de conquête : dominés outrageusement en mêlée fermée, les clermontois ont, par contre remporté la bataille sur les regroupements. Les auvergnats ont chipé de nombreux ballons aux toulousains, les privant de nombreuses munitions.

L’intention et la volonté : c’était flagrant hier soir, l’envie était bien chez les clermontois. Sur les impacts, les relances, la coordination, la grincha. Dominateurs dans les 10 premières minutes du match.les co équipiers de Rougerie ont pris un soin particulier à marquer à chaque incursion dans le terrain des toulousains. Le 15 toulousain en a été incapable. Pis encore, les co équipiers d’Elissalde et kelleher n’ont pas marqué un seul point dans les 10 minutes au cours desquelles Clermont était réduit à 14 ! A ce niveau là une telle stérilité à un moment crucial ne pardonne pas.

Au final, les arrivées de Skrela et Michalak n’ont pas apporté au Stade Toulousain le supplément d’âme nécéssaire pour réaliser le doublé Coupe d’Europe-Championnat. Au contraire avec un effectif moins abondant que la saison dernière, le Stade Toulousain termine sa saison sans un seul titre à son actif. Une saison blanche. A méditer.

Partager

Articles Récents

Saisie record de cannabis à Nîmes

Le 1er novembre 2019 vers 02h30, les agents de la brigade des douanes de Nîmes en contrôle sur l’autoroute A9…

8 novembre 2019

La cote de confiance de Macron et Philippe en baisse

La confiance accordée au président de la République et au Premier ministre connaît une baisse de 5 points, selon un…

8 novembre 2019

Retraites, la clause du “grand père” fait polémique

Réforme des retraites. La « clause du grand-père » crée des remous au sein du gouvernement Le haut-commissaire aux retraites,…

8 novembre 2019

Toulouse, opérée pour avoir avalé une pince à épiler

Une femme avale une pince à épiler... qui se retrouve dans ses bronches ! Dimanche dernier, une jeune femme a…

8 novembre 2019

Bleuet de France, la campagne de dons est lancée

L’Œuvre nationale du Bleuet de France lance sa nouvelle campagne de dons. Du 4 au 13 novembre 2019, partout en France,…

8 novembre 2019

Premières neiges à 1000 mètres sur les Pyrénées

La limité pluie neige va encore s'abaisser dans la nuit de jeudi à vendredi. La neige est déjà tombée en…

7 novembre 2019