132 casques bleus morts en 2008 : triste record historique

L’ONU a marqué vendredi une minute de silence en mémoire de ses 132 casques bleus tombés au cours d’opérations en 2008, alors que jamais dans l’histoire on n’a dénombré autant de déploiements, avec plus de 113.000 militaires, policiers et civils actuellement en mission.

« Les défenseurs de la paix servant sous la bannière de l’ONU opèrent dans des régions parmi les plus difficiles et inhospitalières de la planète, où ils sont éprouvés, au quotidien, par l’instabilité, la maladie et les violences. Ces hommes et ces femmes de bravoure font preuve d’un extraordinaire dévouement, contribuant sensiblement à améliorer la vie de nombreuses personnes tout en montrant au monde le visage compatissant et engagé de l’Organisation », a déclaré le Secrétaire général Ban Ki-moon lors d’une cérémonie de remise de médailles à l’occasion de la Journée internationale des casques bleus des Nations Unies.

En 2008, 132 ont trouvé la mort dans l’exercice de leurs fonctions ce qui représente le chiffre le plus élevé enregistré en un an dans l’histoire des opérations de maintien de la paix des Nations Unies. Victimes de la violence, de la maladie ou d’un accident, les disparus laissent tous derrière eux un legs précieux, a ajouté M. Ban.

« Que 10 femmes figurent parmi les victimes nous rappelle que le personnel féminin joue un rôle de plus en plus important dans le maintien de la paix, et qu’il court lui aussi, désormais, de grands risques », a-t-il dit.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.