Tchad-Darfour : l’Europe et l’ONU tentent une médiation

Le gouvernement de la République du Tchad, l’Union européenne et la Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad viennent de lancer une initiative conjointe visant à promouvoir le dialogue intercommunautaire dans les régions du Dar Sila et du Ouadaï – régions comprenant Abéché et Goz Beida, deux villes principales à l’Est du Tchad.

L’initiative vise principalement à contribuer et à assurer les conditions de retour volontaire ainsi que la réinsertion des populations déplacées dans l’est du pays, a précisé jeudi la MINURCAT dans un communiqué.

Cette première étape du dialogue intercommunautaire concerne un ensemble de 11 villages, et vise spécifiquement à restaurer un climat de cohabitation pacifique entre les différentes communautés dans les zones de retour. « La promotion de moyens pacifiques pour la résolution des conflits, notamment par le dialogue et les voies juridiques devrait permettre de créer les conditions nécessaires pour une gestion communautaire concertée des actions de développement identifiées par les déplacés eux-mêmes », souligne le communiqué.

Les tensions intercommunautaires entre populations hôtes et déplacées sont souvent issues de la pression démographique exercée sur les ressources naturelles et dont les effets sont exacerbés par la présence de milliers de réfugiés venus du Darfour.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.