Sécurité à l’école : les propositions des syndicats

A l’heure où le gouvernement et le président Sarkozy préparent un plan pour la sécurité à l’école, les syndicats de l’éducation nationale du département de Haute Garonne, réunis en Intersyndicale ont tenu a attirer l’attention sur la situation des personnels Employés de Vie Scolaire (EVS) ou Auxiliaires de Vie Scolaire (AVS).

Ces personnels interviennent dans les écoles pour effectuer des tâches aussi variées que l’aide administrative aux directrices et directeurs d’école, la documentation, ou l’accompagnement des élèves en situation de handicap.

Ils sont à l’heure actuelle plusieurs dizaines de milliers au plan national, près de 900 au plan départemental pour les seules écoles.

Et souligne l’intersyndicale, les contrats de beaucoup d’entre eux arrivent à leur terme en juin ou décembre 2009.

Les statuts de ces personnels sont très précaires précisent encore les syndicats qui notent Pourtant que “les tâches qui leur sont confiées correspondent à des missions pérennes qui nécessitent des personnels stables bénéficiant d’un statut fondant un véritable métier, une véritable formation et une rémunération décente”.

Pour les syndicats, “le ministère de l’Education doit prendre ses responsabilités pour permettre à l’école d’assumer l’ensemble de ses missions, dont la scolarisation des enfants handicapés. Ce ne sont pas des emplois provisoires dont l’école a besoin, mais des emplois pérennes pour remplir des missions pérennes”.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.