Crise Economique, reprise modérée prévue pour 2010

Les Nations Unies ont revu à la baisse leurs prévisions économiques pour 2009, estimant que l’économie mondiale devrait baisser de 2,6% cette année, contre -0,5% selon l’estimation de janvier, a déclaré mercredi le directeur de la Division de l’analyse des politiques de développement du Département des affaires économiques et sociales (DESA), Rob Vos.

les pays pauvres les plus touchés

Les pays en développement sont les plus directement touchés par cette récession, et, même si les politiques adoptées pour répondre aux effets de cette crise portaient leurs fruits, une reprise modérée ne serait envisageable qu’à partir de 2010, a ajouté M. Vos lors d’une conférence de presse au cours de laquelle a été présentée l’édition 2009 du rapport annuel intitulé Situation et perspectives de l’économie mondiale.

D’après les études menées par le DESA, le revenu mondial moyen par habitant devrait baisser de 3,7% en 2009. Une soixantaine de pays en développement (sur les 107 pour lesquels des données étaient disponibles) vont probablement voir leur revenu par habitant diminuer cette année.

le scénario d’une crise de longue durée n’est pas écarté

Seuls sept pays -alors qu’ils étaient 69 en 2007 et 51 en 2008- enregistreront, cette année, une progression de 3% de leur produit intérieur brut (PIB) par habitant, ce qui est considéré comme le seuil minimum de croissance pour pouvoir réduire significativement la pauvreté.

Toutefois, si une croissance modeste du produit intérieur brut n’est pas exclue l’an prochain, les auteurs du rapport soulignent qu’une récession mondiale de longue durée est tout à fait possible si le cycle vicieux entre déstabilisation financière et réduction du pouvoir d’achat se perpétue et si des politiques mondiales ne sont pas mises au point de manière concertée, a averti Rob Vos.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.