Guerre Talibans-Pakistan, la situation des réfugiés se déteriore

Des milliers de personnes fuyant les combats continuent d’arriver dans les camps de déplacés et les centres d’enregistrement dans le nord-ouest du Pakistan, ce qui va nécessiter d’ouvrir de nouveaux camps, a déclaré mercredi le porte-parole du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), Ron Redmond.

Ce mois-ci le nombre de total de personnes enregistrées ayant fui les régions du Swat, du Lower Dir et de Buner s’élève à près de 1,5 million, dont 131.000 se trouvent dans les camps et le reste chez des proches ou des amis, a ajouté le porte-parole lors d’un point de presse à Genève.

Le HCR prévoit de mettre en place de nouveaux points d’enregistrement à Abottabad, Manshera et Haripur. La plupart des nouveaux camps mis en place ce mois-ci sont déjà pleins et il faut d’urgence trouver d’autres emplacements, a dit M. Redmond.

La population souffre des très hautes températures, qui affecte notamment les enfants et le HCR achemine d’urgence du matériel pour faire de l’ombre, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, l’appel à contributions annoncé par les Nations Unies et ses partenaires en faveur des déplacés au Pakistan sera lancé vendredi, a indiqué la porte-parole adjointe du Secrétaire général de l’ONU à New York.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.