Guerre Soudan-Tchad l’Union africaine et l’ONU appellent à la fin des combats

Le représentant spécial conjoint de l’Union africaine et des Nations Unies au Darfour (Soudan), Rodolphe Adada, a appelé mercredi à la fin des combats près de la frontière entre le Tchad et le Soudan et a conseillé aux deux pays d’éviter une escalade des tensions.

populations civiles et réfugiés

« Je suis profondément préoccupé par les tensions croissantes et la violence dans la zone frontalière entre le Tchad et le Soudan et j’appelle toutes les parties à cesser les combats », a dit M. Adada dans un communiqué de l’Opération hybride UA-ONU au Darfour (MINUAD).

« J’appelle les gouvernements du Tchad et du Soudan à éviter tout acte qui pourrait entraîner une escalade des tensions, ce qui pourrait exacerber les souffrances des civils du Darfour, en particulier les nombreuses personnes déplacées et les réfugiés dans la région », a-t-il ajouté.

Il a encouragé les deux pays à respecter les accords qu’ils ont signé, en particulier l’Accord de Doha du 3 mai 2009.

Selon lui, les tensions entre le Tchad et le Soudan constituent une des plus grandes menaces aux efforts pour obtenir une paix durable pour la population du Darfour. « Il n’y a pas de solution militaire au conflit du Darfour ou aux problèmes entre le Tchad, le Soudan et les groupes d’opposition dans les deux pays. Le dialogue est la seule façon d’avancer », a dit M. Adada.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.