A Mogadiscio d’intenses combats font fuir la population

Malgré une interruption des combats dans la capitale somalienne, le nombre de personnes qui ont fui la capitale somalienne ces 12 derniers jours se porte désormais à 45.000, selon le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).

Un grand nombre d’entre eux ont rejoint les déplacés des camps d’Afgooye, au sud-ouest de la capitale, qui s’étalent à perte de vue depuis deux ans et qui abriteraient quelque 400.000 personnes.

Mais de nombreuses autres personnes n’ont pas pu se permettre le voyage de 30 km et se sont repliés vers d’autres quartiers de Mogadiscio, Dharkeynley et Deyninle, précise le HCR.

Ces nouveaux déplacements sont dus aux combats intenses qui ont éclaté le 8 mai entre le gouvernement et l’opposition du Al-Shabaab et du Hisb-ul-Islam.

En parallèle, le nombre de réfugiés somaliens au Kenya augmente chaque jour. Le HCR n’a toujours pas eu de réponse positive du gouvernement kenyan concernant l’allocation de nouvelles terres pour des camps et le HCR au Kenya souffre d’un important déficit, n’ayant reçu que 16,5 millions de dollars sur un appel de 91,6 millions pour les réfugiés somaliens au camp de Dadaab.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.