République Démocratique du Congo : pressions internationales sur Joseph Kabila

Une délégation du Conseil de sécurité en tournée dans quatre pays d’Afrique a quitté mardi la République démocratique du Congo (RDC) pour le Libéria, après s’être entretenue avec le président congolais, Joseph Kabila, et certains de ses principaux ministres, à Kinshasa.

renforcement de l’autorité de l’Etat dans la région du Kivu

La discussion a porté notamment sur la situation sécuritaire, la réforme du secteur de la sécurité, le rapprochement entre la RDC et le Rwanda et la prochaine phase du mandat de la Mission de l’Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo, a précisé la porte-parole adjointe du Secrétaire général de l’ONU, Marie Okabe, lors du point de presse quotidien au siège des Nations Unies à New York.

Les membres de la délégation ont par ailleurs rencontré des parlementaires congolais, abordant les questions des droits de l’homme, du renforcement de l’autorité de l’Etat sur tout le territoire et le processus politique interne, notamment les normes électorales.

Au Libéria, la délégation doit rencontrer la présidente Ellen Johnson Sirleaf, des représentants du gouvernement ainsi que de hauts responsables de l’ONU sur place, a précisé Marie Okabe.

Les deux premières étapes de la tournée en Afrique de la délégation ont été Addis Abeba (Ethiopie) et Kigali (Rwanda).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.