Darfour, un chef rebelle accusé de crimes de guerre

L’audience de confirmation des charges dans l’affaire du commandant rebelle accusé de crimes de guerres au Darfour (Soudan), Abu Garda, a été fixée par le juge Cuno Tarfusser de la Cour pénale internationale (CPI) au lundi 12 octobre 2009, a indiqué mardi la Cou Pénale Internationale.

Crimes de guerre

Cette décision a été annoncée au cours de la première comparution lundi d’Abu Garda, qui s’est présenté volontairement devant la CPI. Abu Garda doit répondre de trois charges de crimes de guerre, qui auraient été commis en septembre 2007 dans le cadre d’une attaque lancée contre une mission de maintien de la paix de l’Union africaine au Darfour-Nord.

Une audience de confirmation des charges sert à déterminer s’il y a des motifs substantiels de croire que le suspect a commis ces crimes. Si la chambre préliminaire décide de confirmer les charges, elle renvoie l’affaire devant une chambre de première instance, laquelle est chargée de conduire la phase suivante de la procédure, à savoir le procès lui-même.

Après sa première comparution, Abu Garda a quitté les Pays-Bas.
Membre de la tribu des Zaghawa du Soudan, Abu Garda doit répondre de trois chefs de crimes de guerre (la commission ou tentative de commission d’atteinte à la vie sous forme de meurtre, le fait de diriger intentionnellement des attaques contre le personnel, les installations, le matériel, les unités ou les véhicules employés dans le cadre d’une mission de maintien de la paix, et le pillage) qui auraient été commis dans le cadre d’une attaque lancée le 29 septembre 2007 contre la Mission de l’Union africaine au Soudan (MUAS), une mission de maintien de la paix stationnée à la base militaire de Haskanita, dans la localité d’Umm Kadada au Darfour-Nord (Soudan).
Les assaillants auraient tué 12 soldats de la MUAS et en auraient grièvement blessés huit autres, détruit des installations de communication et d’autres équipements et se seraient emparés de biens appartenant à la Mission.

Cette affaire est la troisième concernant la situation au Darfour. La CPI a lancé un mandat d’arrêt contre le président soudanais Omar Al-Bachir, accusé de crimes de guerre.

Articles Récents

Gers – avis de recherche après une fugue de mineur

Gers – avis de recherche après une fugue de mineur

La gendarmerie du Gers lance un avis public de recherche après la disparition d'une mineure de 17 ans. Selon les…

17 mai 2021
Toulouse – création d’un observatoire de la Haine anti LGBT+ dans les écoles

Toulouse – création d’un observatoire de la Haine anti LGBT+ dans les écoles

En ce 17 mai 2021, journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, Mostafa Fourar, recteur de l’académie de…

17 mai 2021
Toulouse – Un mort et 4 blessés graves dans 2 accidents ce week end

Toulouse – Un mort et 4 blessés graves dans 2 accidents ce week end

Deux accidents de la circulation particulièrement graves ont eu lieu ce week end à proximité de Toulouse. Le bilan est…

17 mai 2021
Dès 18 ans, comment décrocher un rendez-vous pour se faire vacciner

Dès 18 ans, comment décrocher un rendez-vous pour se faire vacciner

Nous avons tout tenté, Bordeaux, Strasbourg, Lyon et Paris. À chaque fois, nous avons reçu le même message : zéro…

17 mai 2021
Variant Indien, Guyane, Trains, Everest, le point sur l’épidémie de Covid19

Variant Indien, Guyane, Trains, Everest, le point sur l’épidémie de Covid19

En France comme en Italie, les compagnies ferroviaires ont mis en place des protocoles sanitaires particulièrement stricts pour rassurer les…

17 mai 2021
Pass sanitaire : faut-il ses deux doses de vaccin ?

Pass sanitaire : faut-il ses deux doses de vaccin ?

« Pourra-t-on avoir le pass sanitaire dès la première injection ou faut-il avoir eu les deux ? ». La question…

17 mai 2021