Sri Lanka : la France veut aider au maintien de la paix

Militairement défaits les tigres tamouls ont décidé de déposer les armes et reconnaissent leur défaite militaire. Pour le ministre des affaires étrangères français ces déclarations de la rébellion doivent conduire à “l’arrêt effectif et définitif des combats qui ont provoqué tant de souffrances à Sri Lanka depuis des années.”

Pour Bernard Kouchner “Il appartient aujourd’hui au gouvernement sri-lankais de faire preuve de responsabilité envers les civils et de bâtir pour demain les conditions d’une paix durable au profit de l’ensemble de la population de Sri Lanka.”

“La France, comme ses partenaires internationaux, se tient prête à contribuer à la consolidation de ce processus, dont dépendra l’avenir du pays. C’est ce que j’ai souligné à mon homologue sri-lankais, Rohitha Bogollagama, avec lequel je viens de m’entretenir par téléphone” a conclu le Quai d’Orsay.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.