Pour les Verts, la chute du prix du lait est dû à une politique trop libérale

Les producteurs de laits européens – et notamment français – sont en colère. Leur lait a été acheté 30% moins cher en avril 2009 qu’en avril 2008, en dessous des coûts moyens de production.

Pour José Bové, tête de liste Europe Ecologie dans le Sud-Ouest « Cette chute brutale des prix payés aux éleveurs préfigure la Politique Agricole Commune dont rêve les libéraux de tous poils et ouvre la voie aux politiques de renationalisation. Elle n’est pas due à la fatalité mais à des politiques néolibérales qui placent toujours les intérêts des grands groupes de l’agroalimentaire et ceux de leurs actionnaires avant ceux des paysans et des salariés. »

Le politicien et paysan du Larzac ajoute: « Les producteurs sont les seuls à payer la dérèglementation : les transformateurs jouent aujourd’hui librement sur les cours mondiaux bas et les entrées extérieures pour baisser les prix d’achat dans une logique de réduction de leurs coûts de production ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.