Reprise des combats en Somalie et trafics d’armes

Le Conseil de sécurité a réaffirmé vendredi son appui au gouvernement fédéral de transition de la Somalie et a condamné la récente reprise des combats dans le pays, « dirigée par al-Shabaab et d’autres extrémistes, qui constitue une tentative de renversement de l’autorité légitime par la force ».

Dans une déclaration lue par son président pour le mois de mai, Vitaly Churkin, Représentant permanent de la Fédération de Russie, le Conseil de sécurité se déclare « préoccupé par les informations selon lesquelles l’Érythrée aurait fourni des armes aux opposants » au gouvernement fédéral de transition, en violation de l’embargo sur les armes imposé par l’ONU et prie le Groupe de contrôle sur la Somalie de mener une enquête à ce sujet.

Il demande aux groupes d’opposition de « mettre immédiatement fin à leur offensive, de déposer les armes, de renoncer à la violence et de participer aux efforts de réconciliation ». Le Conseil rappelle ses déclarations et résolutions antérieures sur la Somalie, notamment la résolution 1863 (2009) du 16 janvier 2009, qui réaffirme que l’Accord de paix de Djibouti constitue la base d’un règlement du conflit en Somalie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.