Sri Lanka : de nombreux enfants victimes de la guerre

Des responsables des Nations Unies ont exprimé mardi leur désarroi face à l’impact du conflit dans le nord du Sri Lanka sur les enfants, appelant le gouvernement et les rebelles des Tigres de libération de l’Eelam tamoul (LTTE) à assurer la protection des plus vulnérables.

Des milliers de civils, dont de nombreux enfants, ont été tués ou blessés lors des combats depuis le début de l’année, a souligné le Fonds des Nations Unies pour l’enfance dans un communiqué.

Un porte-parole de l’ONU, Fahran Haq, a indiqué mardi que les combats continuaient dans la zone de conflit. Le bombardement d’un hôpital improvisé à Mullivaikkal aurait causé des morts et des blessés parmi les civils.

On estime à 50.000 le nombre de civils coincés dans la zone de conflit et l’UNICEF craint que de nombreux autres enfants soient tués si l’offensive actuelle du gouvernement continue et si les LTTE refusent de laisser partir les civils, a dit le directeur régional de l’UNICEF pour l’Asie du Sud, Daniel Toole.

« Cette récente recrudescence des combats est une catastrophe pour les enfants et montre un mépris complet pour les plus vulnérables », a ajouté M. Toole.

Pour sa part, la représentante spéciale du Secrétaire générale pour les enfants et les conflits armés, Radhika Coomaraswamy, s’est dite mardi « horrifiée » par la détérioration de la situation au Sri Lanka et du nombre élevé de victimes parmi les enfants.

« La situation actuelle est terrible et ne peut pas continuer. Les enfants ne devraient pas être pris en otage, recrutés comme enfants soldats ou mis en danger », a dit Mme Coomaraswamy.
Selon elle, il faut que tous les enfants soient libérés immédiatement par les LTTE et placés dans une zone protégée, loin des combats. En outre, les rebelles et le gouvernement devraient éviter d’utiliser de l’artillerie lourde.

Mme Coomaraswamy négocie actuellement avec le gouvernement l’autorisation qu’un envoyé spécial se rende au Sri Lanka pour évaluer la situation des enfants sur le terrain.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.