Tchad : les forces françaises ne sont pas intervenues

C’est en tout cas ce qu’a déclaré le quai d’Orsay tout en précisant que “les éléments français d’Epervier ont suivi attentivement l’évolution de la situation.”

Venues de l’Est du Tchad et du Soudan, des rebelles ont affronté les forces régulières tchadiennes et, selon plusieurs correspondants présents sur place, subi une défaite.

Officiellement la France appelle les groupes rebelles à “renoncer à la lutte armée et engager le dialogue avec les autorités tchadiennes dans le cadre de l’accord de Syrte du 25 octobre 2007 afin de rejoindre l’opposition politique légale, comme l’accord du 13 août les y encourage.”

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.