Au Kenya, le lac victoria laboratoire sur le carbone

Les communautés vivant autour du Lac Victoria, dans l’ouest du Kenya, ont été choisies pour un projet du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) consistant à calculer quelle quantité de carbone peut être stockée dans les arbres et les sols quand la terre est gérée de manière durable et respectueuse du climat.

Le projet intitulé Carbon Benefits Project, qui est financé par le Global Environment Facility (GEF), a été inauguré lundi dans ces communautés par le PNUE et le World Agroforestry Centre et d’autres partenaires.

Le projet existe déjà dans des communautés au Niger, au Nigéria et en China. Il s’agit pour les scientifiques de développer un système permettant de mesurer, surveiller et gérer le carbone dans différents types paysages.
Conformément à la Convention des Nations Unies sur le changement climatique et le Protocole de Kyoto, les pays développés peuvent compenser une partie de leurs émissions de gaz à effet de serre en payant des pays en développement pour mettre en oeuvre des projets d’énergie propre et renouvelable tels que l’énergie éolienne, l’énergie solaire et la géothermie.
En décembre 2009, lors du Sommet de Copenhague sur le changement climatique, les pays pourraient aussi décider de payer les pays des zones tropicales pour maintenir leurs forêts, alors que 20% des émissions de gaz à effet de serre liées au changement climatique viennent de la déforestation.
L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture a également noté qu’en maintenant de hauts niveaux de carbone dans le sol – un processus appelé “séquestration de carbone” – les agriculteurs peuvent aider à réduire les niveaux de dioxyde de carbone dans l’atmosphère, renforcer la résistance des sols et doper les rendements des récoltes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.