A terme le pesticide DDT pourrait être interdit

Neuf polluants organiques persistants (POPs) ont été inscrits samedi sur la liste de la Convention de Stockholm destinée à éliminer les substances dangereuses pour la santé et l’environnement, s’est félicité le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE).

La Convention de Stockholm sur les POP du 22 mai 2001 vise notamment à éliminer les pesticides dangereux et des produits chimiques industriels qui risquent de tuer, d’endommager les systèmes nerveux et immunitaires, de causer le cancer ou des problèmes reproductifs et d’interférer dans le développement normal de l’enfant et du nourrisson.

Samedi, une réunion d’une semaine rassemblant 160 gouvernements s’est conclue par l’exclusion de neuf nouveaux polluants et l’adoption de mesures de coopération avec d’autres traités similaires, les traités de Rotterdam et de Bâle (mouvements transfrontière de déchets dangereux), indique un communiqué du Programme des Nations Unies pour l’environnement.

Par ailleurs, une décision historique a été prise d’éliminer à terme le DDT mais reconnaît qu’il continuera d’être utilisé dans certains pays comme pesticide pour éliminer le paludisme et d’autres maladies.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.