Meurtre d’un journaliste colombien

Le directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture, Koïchiro Matsuura, a condamné lundi le meurtre du journaliste colombien José Everardo Aguilar, assassiné le 24 avril dans la ville de Patia, à 450 kms au sud de Bogota.

« Je condamne l’assassinat du reporter José Everardo Aguilar. Aucune démocratie ne peut tolérer que les armes empêchent le débat démocratique et je suis sûr que les autorités n’épargneront aucun effort dans la recherche des auteurs de ce crime qui touche la société colombienne dans son ensemble. C’est particulièrement urgent à un moment où le nombre croissant d’attaques contre des journalistes menace en Colombie le droit de l’homme fondamental qu’est la liberté de la presse », a dit M. Matsuura.

José Everardo Aguilar, chroniqueur radio âgé de 62 ans, était connu pour ses critiques violentes contre la corruption. Selon la Fédération des journalistes d’Amérique latine et des Caraïbes (FEPALC) et la Fédération internationale des journalistes (FIJ), il avait souvent reçu des menaces après ses dénonciations de cas de corruption mais il refusait de se taire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.