Soudan, les ONG expulsées remplacées par l’UNICEF

La police de l’Opération hybride UA-ONU au Darfour et le Fonds de développement des Nations Unies pour la femme ont signé un accord de coopération destiné à améliorer le sort des femmes déplacées.

Cet accord va notamment leur permettre de joindre leurs efforts pour faciliter la participation des femmes au processus de paix au Darfour (Soudan), assurer un environnement permettant aux femmes de prendre des responsabilités, et lutter contre toutes les formes de discrimination visant les femmes dans les situations de conflit.

De son côté, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires a indiqué mercredi que dans l’Ouest-Darfour 10 des 13 centres de nutrition thérapeutique gérés auparavant par les ONG expulsées poursuivaient leurs activités. L’UNICEF verse actuellement les salaires des employés travaillant dans ces centres.

Les autorités soudanaises ont décidé d’expulser 13 ONG internationales après la décision de la Cour pénale internationale (CPI) de lancer un mandat d’arrêt contre le Président soudanais Omar Al-Bachir accusé de crimes de guerre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.