Grippe H1N1 : 236 cas vérifiés selon l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé a déclaré jeudi que l’;épidémie de grippe dans le monde continuait d’évoluer mais qu’elle ne voyait pas de raison pour l’instant de relever à nouveau son niveau d’alerte, qui est passé à la phase 5 mercredi soir.

« Aujourd’hui, nous n’avons pas d’éléments nous indiquant que nous devrions relever le niveau à la phase 6 (le plus haut niveau d’alerte)», a déclaré le sous-directeur pour la sécurité de la santé et l’environnement à l’OMS, Keiji Fukuda, lors d’un point de presse téléphonique depuis Genève.

« La situation continue d’évoluer. On voit des pays signalant de nouveaux cas », a-t-il ajouté. Il a indiqué que le nombre de cas de grippe vérifiés en laboratoire atteignait désormais 236, contre 114 la veille. La plus grande augmentation vient du Mexique qui signale 97 cas confirmés en laboratoire contre 26 cas mercredi.

Des cas de grippe ont été signalés au Mexique, aux Etats-Unis, au Canada, en Israël, en Espagne, au Royaume-Uni, en Nouvelle Zélande et dans d’autres pays.

La phase 6, dite aussi phase de pandémie, se caractérise par des flambées à l’échelon communautaire dans au moins un pays d’une autre Région de l’OMS en plus des critères définis à la phase 5. La déclaration de cette phase indiquera qu’une pandémie mondiale est en cours.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.