En Irak, Mutilation et violences faites au Femmes

La Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Iraq (MANUI) reste préoccupée par la situation des droits fondamentaux en Iraq, notamment en ce qui concerne les prisons et le traitement des femmes.

des meurtres enregistrés en suicides

Dans un rapport couvrant la période de juillet à décembre 2008, la MANUI constate « un large éventail d’abus des droits de l’homme et réitère que la sécurité sera durable si des mesures supplémentaires sont prises pour renforcer l’Etat de droit et lutter contre l’impunité », indique un communiqué.

Le rapport note d’importants progrès institutionnels et législatifs, dont l’adoption de la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants (CAT)» du 10 décembre 1984, l’inclusion de dispositions pour les minorités dans le droit électoral, et l’adoption de la loi sur la Haute Commission des droits de l’homme.

Toutefois, la situation dans les prisons et centres de détention reste préoccupante et le système reste trop souvent fondé sur des aveux plutôt que sur des preuves.

Le rapport révèle aussi de nombreux épisodes de violences contre les femmes à travers le pays. Trop de « crimes d’honneurs » des meurtres perpétrés par la famille de la victime restent encore enregistrés comme des suicides.

Au Kurdistan, en dépit de l’établissement de trois comités pour gérer la question des violences contre les femmes, ces dernières se poursuivent. La MANUI reste préoccupée par ailleurs par la tolérance dans cette région pour les mutilations génitales féminines.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.