Grippe Porcine : soit bénin soit grave estime l’ONU

Les Nations Unies, et en particulier l’Organisation mondiale de la santé, sont en état d’alerte face aux cas de grippe porcine qui ont été enregistrés au Mexique, aux Etats-Unis, au Canada et en Espagne et se seraient propagés dans d’autres pays, a déclaré lundi le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon.

les seuls graves constatés au Mexique

L’OMS, qui est actuellement en mode d’alerte 24 heures sur 24, a confirmé qu’il y a eu 40 cas de grippe porcine aux Etats-Unis, 26 cas confirmés en laboratoire au Mexique, six au Canada et un cas en Espagne.

Mais les seuls cas graves ont été constatés au Mexique, où l’OMS a une équipe sur le terrain pour essayer de suivre l’origine de l’épidémie. Les experts de l’OMS assistent aussi les autorités mexicaines à la demande de ce pays pour mener les enquêtes et renforcer les laboratoires.

« Nous sommes préoccupés par le fait que ce virus pourrait causer une nouvelle pandémie de grippe. Il pourrait être bénin dans ses effets comme il pourrait être potentiellement grave », a prévenu le Secrétaire général lors d’un point de presse au siège des Nations Unies à New York. Il a noté qu’au Mexique la plupart des morts étaient de jeunes adultes en bonne santé.

« Ce sera le premier test des préparatifs accomplis ces trois dernières années par la communauté des nations face à une pandémie », a souligné Ban Ki-moon.

Le Secrétaire général a plaidé pour qu’en cas de pandémie aucune nation n’ait à faire face toute seule à cette menace.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.