décès du Résistant Serge Ravanel ancien commandant de la région militaire de Toulouse

Serge Ravanel, Grand Officier de la Légion d’honneur et Compagnon de la Libération est décédé ce matin à l’âge de 88 ans. Né en 1920, ce Polytechnicien est entré dans la Résistance dès 1941. La vie de cet homme restera un exemple pour nous, élus, mais aussi pour chaque Toulousaine et chaque Toulousain.
Membre de Libération-Sud à Lyon, il est arrêté le 5 novembre 1942 à Marseille par la police française, il s’évade le lendemain. De nouveau arrêté par la police le 15 mars 1943 à Lyon, il est interné à la prison Saint-Paul puis libéré par une action de Libération-Sud le 24 mai 1943. Nommé chef national des Groupes francs, il prend le pseudonyme de Ravanel. Après l’arrestation de Jean Moulin par la Gestapo, le 21 juin 1943, il est chargé de le libérer mais l’ancien préfet est transféré à Paris par Barbie sans qu’il puisse intervenir. Les Groupes francs s’illustreront notamment en libérant Raymond Aubrac, le 21 octobre 1943 à Lyon où ils parviennent à intercepter la fourgonnette de la Gestapo qui le transporte.

Nommé commandant de la Région Militaire de Toulouse, il a organisé les FFI en unités régulières, dans l’idée d’une armée nouvelle.

Le maire de Toulouse Pierre Cohen a tenu à lui rendre hommage en saluant “un exemple pour nous, élus, mais aussi pour chaque Toulousaine et chaque Toulousain.”

“Il nous laisse en héritage” souligne Pierre Cohen “une certaine idée du combat pour la République duquel chacun pourra s’inspirer en relisant “L’esprit de résistance” qu’il a écrit en 1985.”

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.