Grippe Porcine : une situation grave et un risque de pandémie selon l’OMS

Il y a un risque que les récents cas de grippe porcine enregistrés au Mexique et aux Etats-Unis ne se transforment en pandémie, s’est inquiétée ce week-end l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Selon les médias, la grippe porcine a tué plus de 60 personnes dans trois villes mexicaines et au moins huit personnes sont malades en Californie et au Texas, aux Etats-Unis. Le virus pourrait également s’être propagé à New York et dans le Kansas.

La directrice générale de l’OMS, Margaret Chan, a noté que la situation évoluait rapidement. « Nous n’avons pas encore une vue complète du risque épidémiologique, notamment l’éventuelle propagation au-delà des zones actuellement affectées », a-t-elle dit.

Même si l’OMS ne peut pas prédire si les récents cas de grippe porcine vont se transformer en pandémie sur la base des éléments dont elle dispose actuellement, l’agence des Nations Unies a précisé que les cas enregistrés au Mexique et aux Etats-Unis venaient de la même souche du virus H1N1.

“Il s’agit d’une situation grave qui doit être surveillée étroitement », a dit Mme Chan à des journalistes à Genève.

Les huit personnes qui ont contracté le virus aux Etats-Unis ont récupéré alors que leurs cas étaient relativement bénins, mais au Mexique de nombreux cas étaient graves jusqu’à entraîner la mort.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.