32 pays dans l’urgence alimentaire en 2009

Malgré une amélioration de la situation mondiale des disponibilités céréalières et un fort recul des cours mondiaux des denrées alimentaires, les prix restent élevés dans les pays en développement et 32 pays sont encore victimes d’urgences alimentaires, a indiqué jeudi l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

La production céréalière mondiale de 2009 devrait être inférieure de 3% au record de 2008, tout en restant le deuxième meilleur résultat jamais enregistré, selon les premières estimations de la FAO contenues dans ce rapport intitulé « Perspectives de récoltes et situation alimentaire ».

La baisse sera le fait du blé, essentiellement due à une forte réduction des superficies ensemencées dans les pays développés qui s’explique par le déclin des cours internationaux. Dans les pays en développement, la production céréalière pourrait rester proche du bon niveau de l’an dernier.

Les prix des céréales dans les pays en développement demeurent généralement très élevés – dans certains cas à des niveaux sans précédent.

Les plus touchés sont les citadins pauvres et les petits agriculteurs qui dépendent du marché pour l’accès à la nourriture. En outre, la récession mondiale prive les ménages vulnérables des envois de fonds de l’étranger, souvent déterminants pour maintenir les niveaux de consommation alimentaire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.