250 morts dans de nouveaux affrontements au Soudan

La Mission des Nations Unies au Soudan vient de se déclarer profondément préoccupée par les nouveaux affrontements tribaux dans l’Etat de Jonglei au Soudan, où des dizaines de personnes auraient été tuées au cours du week-end passé et de nombreux autres blessés ou déplacés.

Selon les médias, environ 250 personnes ont été tuées lors de ces affrontements entre deux groupes ethniques. Des affrontements meurtriers avaient déjà eu lieu entre ces deux groupes en mars, faisant 750 morts.

L’UNMIS réitère son appel à toutes les parties à renoncer immédiatement à faire usage de la violence et encourage les chefs tribaux et communautaires à résoudre leurs différends à travers un dialogue pacifique et en accord avec l’esprit de l’Accord de paix global.

L’UNMIS appelle aussi les autorités locales à prendre leurs responsabilités pour restaurer la stabilité dans les zones affectées, selon un communiqué.

La Mission appelle le gouvernement du Sud-Soudan à faire tout son possible pour garantir la sécurité des civils et à trouver une solution rapide et efficace aux hostilités tribales dans l’Etat de Jonglei.

Elle se tient prête, dans le cadre de ses responsabilités, à fournir un soutien au gouvernement du Sud-Soudan pour empêcher toute nouvelle escalade. Les agences des Nations Unies et les organisations humanitaires continueront à fournir une assistance aux communautés sinistrées, ajoute le communiqué.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.