Nouvelles violences à l’Université du Mirail

Le mouvement contre la réforme des Université se radicalise. De nouvelles violences ont été commises à l’Université de sciences humaines du Mirail où des étudiants cagoulés ont décidé de prendre possession de l’Université et proclamé “l’autogestion”.

une dérive inquiétante

Selon un communiqué de la présidence de l’Université, plusieurs centaines d’étudiants auraient d’abord envahi le conseil de l’Université.

Après expulsion de ce conseil légitime et toujours selon le communiqué officiel “Un groupe de personnes avec cagoules, masques et gants a ensuite isolé les locaux de la présidence en fermant et en interdisant le passage. Ils ont masqué la porte pour fracturer les serrures des portes du secrétariat et du bureau de la présidence.”

Toujours selon l’Université de Toulouse, ce groupe de personnes aurait fouillé les armoires de la présidence et emporté plusieurs dossiers et documents dont certains contiennent des données personnelles, dans l’intention de les examiner au sein “d’une commission autoproclamée”.

Des faits qualifiés de “dérive inquiétante” par le président de l’Université qui, tout en reconnaissant la nécessite de lutter contre la réforme des Université, demandait la reprise des cours.

Par décision du président de l’université de Toulouse II – Le Mirail, l’ensemble du campus du Mirail fait l’objet d’une fermeture administrative à compter du mardi 21 avril 2009 et ce jusqu’à évacuation des locaux.

Mardi matin, l’Université était encore occupée.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.