Au Sri Lanka, certains civils ont pu fuir les combats

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, s’est félicité lundi que des dizaines de milliers de personnes aient pu fuir ces trois derniers jours la zone où s’affrontent l’armée sri-lankaise et les rebelles des Tigres de libération de l’Eelam tamoul (LTTE) au Nord-Est du Sri Lanka.

« Le départ des civils vers des zones plus sûres est une bonne nouvelle », a noté M. Ban. Il s’est dit toutefois préoccupé par le sort de ceux qui restent dans la zone de conflit et du risque qu’il y ait de nombreuses victimes à déplorer.

Il a de nouveau déploré le recours aux armes lourdes à proximité des civils, ainsi que le recours à la force par les Tigres de libération de l’Eelam tamoul (LTTE) pour empêcher les civils de fuir.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.