Sans Papiers : Pour la députée Lemorton la politique du gouvernement est abjecte

Dans un communiqué diffusé jeudi, Catherine Lemorton, Députée socialiste de Haute-Garonne, annonce vouloir contester la décision du ministère de l’Immigration de priver la CIMADE de son monopole d’intervention dans les centres de rétention administratives (CRA).

Selon la députée de Toulouse “En appliquant un appel d’offre où « l’offre économiquement la plus avantageuse » a été privilégiée, Eric Besson, prouve le peut de cas qu’il fait de la qualité du travail réalisé par la CIMADE”.

En effet, explique encore Lemorton, “en mettant en concurrence des associations chargées de la défense des Droits de l’Homme, le ministre de l’Immigration tente une manœuvre politicienne qui aura comme conséquences d’éclater les missions, d’empêcher la coordination des actions, bref de limiter l’accès aux droits des personnes se trouvant dans les CRA.”

Catherine Lemorton dit enfin  ne pas “se résigner à voir les lieux de rétention privés d’un contrôle indépendant qui pourrait amener encore plus d’expulsion et appelle tous les Humanistes à faire pression contre le gouvernement afin que celui-ci ne poursuive pas cette politique abjecte”.

Depuis deux ans, les parlementaires socialistes de Haute Garonne ont décidé de visiter chacun à leur tour, le centre de rétention de Cornebarrieu.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.