La cible des manifestants toulousains n’était pas Fillon mais Sarkozy

sarkozy-taxe-professionnelle.JPGFrançois Fillon n’est pas considéré comme “un fusible”. A défaut de cohabitation, ce n’est pas le premier ministre mais “l’hyper président” Nicolas Sarkozy qui était la cible jeudi des manifestants.

En témoignent, les tee shirts, autocollants, slogans ou banderoles, toutes, presque, qui visaient le chef de l’Etat élu en 2007.

Pour s’en rendre compte : retour sur les photos prises lors des manifestations toulousaines du 29 janvier et celles du 19 mars.

Autres témoignages : ceux glanés en vidéo par le collectif tranquilleatoulouse :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.