A Toulouse, l’intersyndicale annonce 110 000 manifestants

manif-19-mars.JPGEnorme, historique, sans précédent, la manifestation du 19 mars aurait selon l’intersyndicale réuni quelques 110 000 manifestants à Toulouse.

De nombreux salariés du secteur privé

La manifestation, à laquelle ont participé étudiants, fonctionnaires, chômeurs, retraités et salariés du privé a visiblement dépassé en ampleur celle du 29 janvier dernier.

Un véritable record pour protester contre la politique économique et sociale menée par le président Nicolas Sarkozy. Et demander un changement de cap, une hausse générale des salaires et un maintien de l’emploi notamment dans le secteur public.

Il y a ceux qui pourront dire “j’y étais” !

Sous le soleil, le cortège à Toulouse s’est prolongé sur plus d’1 km entre la place Arnaud Bernard et le quartier Saint Cyprien.

Au début du cortège une première cohorte des enseignants chercheurs, particulièrement remontés. Ensuite venaient les salariés de Molex.

Fait notable, les salariés du secteur privé étaient très nombreux. Avec notamment une forte mobilisation “des Airbus” ou “des Thalès”. Les membres du secteur bancaire étaient également là ainsi que ceux de la grande distribution. Puis suivaient les bataillons de l’éducation nationale et ceux du secteur hospitalier. Ces derniers particulièrement remontés.

Les étudiants de l’IUT de Toulouse fermaient le cortège.

Côtés politiques, le front de gauche avait décidé de faire le forçing pour la venue de Jean Luc Mélenchon. Une séance de propagande parfois jugée agressive et “rapace”.

Lutte Ouvrière était également là. Tout comme le NPA mais fait remarquable, les partisans d’extrème gauche étaient pour une fois moins actif à l’accoutumé.

Pour le parti socialiste, Pierre Izard et Pierre Cohen étaient présents, tout comme de nombreux élus qui avaient décidé pour l’occasion de revêtir l’écharpe tricolore. Kader Arif, tête de liste socialiste pour le grand sud ouest était lui aussi présent dans le cortège.

L’ambiance de la manif était  festive mais déterminée. Certains évoquaient déjà une nouvelle date pour mettre la pression sur Sarkozy.

La manif toulousain s’est terminé dans le calme.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.