Le collectif Antennes 31 dénonce le danger des ondes électromagnétiques

Tumeurs, maladie d’Alzheimer ou épilepsie : pour les membres toulousains du collectif Antennes, le risque des ondes électromagnétiques est bien réel. Et, selon eux connu de longue date.

Au soutien de leur affirmations : “l’appel de Fribourg” lancé en 2002 par des médecins allemands.

Mais en contradiction avec les plus récentes études scientifiques acceptées par les autorités publiques.

Quoiqu’il en soit, ce collectif souhaite montrer du doigt, les antennes relais, les téléphones portables et le Wi Fi.

Ce collectif demande aux élus qu’ils fassent baisser l’intensité de ces émissions.

Un problème réel pour plusieurs quartiers de la ville rose. A Jolimont, Bonhoure ou Marengo par exemple quartiers dans lesquels, les émissions de radio ou télévision, sont en effet fréquemment brouillées.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.