Pierre Cohen n’exclut pas de présenter un 2e mandat à la mairie de Toulouse

pierre-cohen-janvier-2009.JPGMars 2007-Mars 2008, le maire de Toulouse Pierre Cohen présentait mardi matin le bilan de sa première année à la tête de la mairie de Toulouse. Il a profité de l’occasion pour revenir sur les principaux dossiers du moment et notamment le cas des Transports Urbains.

A plusieurs reprises, Pierre Cohen a déterminé un échéancier d’action sur 12 ans.

Il a par ailleurs clairement affirmé que “deux mandats c’est toujours intéressant pour réussir à construire quelque chose de remarquable”.

Sur son bilan 

Pierre Cohen a insisté ‘sur la création d’outils et la mise en place d’une méthode’, notamment via les assises de la mobilité et de la culture.  Après avoir adressé un satisfecit à sa majorité municipale et aux agents de la ville, il s’est ensuite dit “fier et satisfait”d’avoir mis en place certains points de son programme. La création de la Communauté Urbaine et le nouveau projet culturel étant pour l’élu socialiste les premiers éléments notables de sa première année de mandat.

Accompagné de son adjoint en charge des finances, Joël Carreiras et des présidents des groupes socialiste, Verts, et Communiste à la mairie de Toulouse,  Pierre Cohen a affirmé que le budget 2009 de la ville de TOulouse allait permettre de réaliser une grande partie des promesses de campagne.

Transformer Tisséo en Syndicat Mixte

Attendu sur le dossier des transports en commun Pierre Cohen a plaidé pour la mise en place “d’ici le 1er janvier 2010” d’une nouvelle structure juridique capable d’accueillir à la fois le Conseil général, le Conseil régional et le Murétain. Et ce pour que l’entité “réponde à une ambition multimodale et à la mise en place d’une tarification unique” destinée à favoriser le développement équilibré de l’aire toulousaine.

La discussion porterait aujourd’hui sur la répartition des quelques 1,3 milliards d’euros de dettes contractées par Tisséo.

Transports : Un abonnement à 10 euros par mois avant la gratuité pour les Jeunes

Least but not last, Pierre Cohen a également annoncé vouloir mettre une période de transition avant la gratuité totale pour les jeunes toulousains -hors transport scolaire déjà gratuits et financés par le Conseil général- A priori, et selon nos informations, un abonnement à 10 euros par mois et une centaine d’euros par an devrait prochainement voir le jour.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.