La journée de la femme célébrée au pochoir sur les murs de Toulouse

femmes-pochoirs-toulouse.JPGLes murs du quartier de la gare et de la place Belfort conservent les traces de la journée de la femme 2009.

Plusieurs activistes ont décidé d’exprimer au pochoir et à la bombe à peinture leur position sur le sujet.

En prolongeant la manifestation qui s’est tenue dans la nuit du samedi  7 au dimanche 8 mars pour célébrer la journée internationale de la femme.

Avec un slogan accrocheur “le jour je me rase les jambes, la nuit je rase les murs” les membres de ce collectif souhaitaient alerter le public sur les violences faites aux femmes. Violences physiques ou violences économiques.

Les pochoirs et slogans affichés sur les murs de la villes rose évoquent également l’émancipation de la femme du XXIe siècle.

Voir le slide ci dessous :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.