Les syndicats dénoncent les suppressions massives de postes dans l’éducation nationale

sarkozy-taxe-professionnelle.JPGA l’heure où le chômage repart à la hausse, le collectif toulousain de sauvons l’éducation nationale a décidé de dénoncer les suppressions massives de postes dans la fonction publique.

A la veille de la manifestation du 19 mars, l’intersyndicale réunie en collectif avec les mouvements pédagogiques et les associations complémentaires de l’école tirent une nouvelle fois la sonette d’alarme.

Si un sondage de l’IPSOS publié lundi par la gazette des commune note qu’une large majorité des français souhaiteraient devenir fonctionnaires, le collectif “sauvons l’Ecole” souhaite protester contre les réductions d’effectifs décidées par Nicolas Sarkozy.

Le principe d’une action collective et de grèves a d’ores et déjà été décidée dans les IUFM à partir du 5 mars.

D’autres actions pourraient suivre parce que, note le collectif “sauvons l’école publique” la grogne touche désormais  tout le système éducatif, de la maternelle à l’université.

Malgré la crise économique et sociale, le président de la République a annoncé vouloir poursuivre son programme  de non remplacement d’une moitié des fonctionnaires partant à la retraite.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.