Reprise du procès AZF : le cas de Total examiné

azf-deux.JPGLe tribunal correctionnel de Toulouse examine aujourd’hui l’éventuelle implication dans le procès de la société Total et de son PDG à la date de l’explosion de l’Usine AZF, Thierry Desmarets.

Les citations directes délivrées par 52 parties civiles représentées par Maître Christophe  Leguevaque à l’encontre de la Société Anonyme  TOTAL et de Thierry Desmarets devraient aujourd’hui être présentées à la cours présidée par Thomas Le Monnyer.

Pour l’heure seule la société Grande Paroisse au titre de personne morale et son directeur au moment des faits, Serge Biechlin siègent aujourd’hui sur le banc des accusés.

L’usine chimique AZF (AZote Fertilisants), aujourd’hui rasée, appartenait jusqu’en 2005 à la société Grande Paroisse. Cette société, alors filiale d’Atofina, regroupait depuis la fusion de Total et d’Elf-Aquitaine une partie des activités chimiques du groupe Total.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.