300 manifestants solidaires de la Guadeloupe et du LKP

manif-lkp-toulouse.JPGEntre place Esquirol et place Saint Etienne, quelques 300 manifestants ont tenu à crier leur soutien au mouvement social en Guadeloupe.

Menée par des membres du Parti occitan, la manifestation comptait des représentants des associations Antillaises de Toulouse, des syndicalistes et des  membres de l’extrême gauche toulousaine Lutte Ouvrière et Npa.

“Malgré la reprise des négociations, les nouvelles de Guadeloupe restent mauvaises” confie Colette, chargée de la diversité au Parti socialiste.

Une solidarité  d’abord économique et sociale, mais aussi un soutien politique de la part des occitanistes, favorables au fédéralisme et qui profitent de cette occasion pour critiquer une relation problématique entre “l’Etat central et sa périphérie”.

Aux cris de “solidarité” ou “Liyannay  Knt Pwofitasyon” -le LKP en langue créole- les manifestants se sont séparés dans le calme.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.