Enseignants chercheurs : le toulousain Monthubert fait 3 propositions au nom du PS

monthubert-ps-chercheurs.JPGEnseignant chercheur en mathématiques et secrétaire national du Parti socialiste en charge de la recherche et de l’enseignement supérieur Bertrand Monthubert vient de faire 3 propositions au nom du parti socialiste.

Dans un contexte que cet enseignant chercheur de l’Université de Toulouse Paul Sabatier en poste à l’IUT de Tarbes juge à la fois “très préoccupant” et “injustifiable”,  Bertrand Monthubert se dit d’abord, au nom de son parti “au côté des chercheurs”.

“Nous soutenons la mobilisation des étudiants et des personnels de la recherche des universités”, précise l’ancien responsable de “sauvons la recherche”.

Mais le secrétaire national du PS appelle désormais à une sortie de crise. Et pour ce faire, donne 3 pistes et une méthode.

Il s’agit 1) de suspendre les réformes en cours 2) rétablir le millier d’emplois supprimés au budget 2009 et 3) mettre en place un plan pluriannuel de créations d’emplois scientifiques par une réorientation de ce budget.

Sur la forme et face “au cynisme du gouvernement et de Sarkozy” dixit de nombreux manifestants, Bertrand Monthubert propose, toujours au nom du PS, la mise en place d’une mission parlementaire “regroupant la majorité et l’opposition” et travaille en concertation avec “les représentants des étudiants, les personnels des universités et les organismes de recherche.

Le mouvement de protestation des enseignants chercheurs s’est encore mobilisé jeudi avec des manifestations dans toute la France. A Toulouse, ils étaient plusieurs milliers à battre le pavé entre palais de justice et place du Capitole.

> A LIRE aussi : les enseignants chercheurs toulousains ne désarment pas


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.